Un homme nettoie le logo Google devant le siège de l'entreprise à Pékin (Alfred Jin/Reuters)

 

Plus de deux mois après avoir déclaré que dorénavant,  il n'etait plus question de s'autocensurer en Chine, Google est passé à l'acte ce lundi 22 mars. Son moteur de recherche chinois, Google.cn, s'est réfugié à Hong Kong, se repliant sur la version locale Google.com.hk. C'est spectaculaire, c'est inédit mais qu'est-ce que cela change réellement ?

 

Hong Kong beneficiant de la liberte d'expression,ce Google chinois nouvelle version ne s'autocensure pas. Une requête image « Tiananmen » suffit pour s'en convaincre. Comme tous les Google du monde, c'est la photo de l'homme devant la colonne de chars qui apparaît. Sur feu Google.cn, la même recherche vous conduisait à de simples photos de la place. En revanche, en chinois, si vous tapez la même requête « 天安门 », vous obtiendrez les photos touristiques. Normal, l'essentiel du contenu en langue chinoise vient évidemment de la République populaire de Chine et il est donc scrupuleusement nettoyé. Mais si l'on précise sa recherche, avec par exemple « 天安门学生运动 » (Tiananmen mouvement étudiant), on obtient les photos des événements. Voilà pour l'honneur de Google. 

 

L'article n'est pas de moi vous l'aurez compris mais les infos sont interessantes et rendent la situation actuelle facile a  comprendre. On en saura peut-etre un peu plus rapidement...

A bientot

Lucie

 

Retour à l'accueil